Les ados

Publié le par Alexandra

C'est dur en ce moment avec Etienne. Ceux et celles qui ont des ados de 15 ans me comprendront.

 

Depuis qu'il est au lycée, c'est encore pire. Il a tous les droits et très peu de devoirs.

 

On ne le voit plus. Il passe son temps avec ses copains, il fume (je l'ai vu), il est très désagréable et aujourd'hui pour la première fois il a été violent, a tenu tête à son père en l'insultant et a casser complètement la porte de sa chambre.

 

J'en suis toute retournée. Il a dit des horreurs à son petit frère : qu'il ne l'aimait pas......

 

Et depuis quelques heures, il est couché dans sa chambre, ne veut nous voir, ne veut plus nous parler....

 

Bien sûr.....on est des vieux cons, on ne sait rien, on des abrutis et j'en passe des meilleures.

 

etreado.jpg

Publié dans Famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alomère 04/10/2010 10:52



Courage, il faut tenir bon, pour vous, pour  lui et pour les autres.


Je vous conseille de prendre Rdv avec un psy, car ce sont des signes de "souffrance" qu'il vous montre-là. Il faut qu'il parle pour évacuer ce qui le dérange avant qu'il ne soit amené à se fermer
totalement.



Anne67 04/10/2010 09:50



courage... On se dit des fois "qu'est-ce qu'on n'a pas bien fait ?" pour qu'ils soient comme ça. Je pense qu'il faut qu'il y ait une crise d'adolescence, et on l'espère la plus "douce" possible.
Evidemment l'aspect "violence" surtout physique ne doit pas être pris à la légère (était-ce simplement un coup de colère qui ne se renouvellera pas, s'est-il rendu compte qu'il était allé trop
loin et s'est-il excusé ?). Je n'ai pas à subir cet aspect avec mes deux ainées; mais la violence verbale de la grande et parfois son irrespect envers nous  me tracassent souvent. Elle a
aussi dit à Valentine qu'elle ne l'aimait pas, et lui a sorti des injures; après elle dit qu'elle ne le pense pas mais j'essaie de lui faire comprendre que les paroles peuvent faire bcp de mal;
une fois que c'est dit, c'est dit.  


J'ai la chance qu'elles ne fument pas. Nous même ne fumons pas (je ne sais pas ce qu'il en est de vous) et j'ai perdu un oncle d'un cancer du poumon à cause du tabac. Elles savent que c'est pour
leur santé. Je suis très contente, j'espère que cela durera.


Je te fais de grosses bises ! 


Anne