Mon journal de vacances 5

Publié le par Alexandra

 

Mercredi 15 avril 2009.


Jour de pluie. Les enfants et moi profitons de la piscine. Le soir, je propose à tout le monde d'aller

manger une pizza au restaurant du domaine.

Il y a en effet un bar/restaurant sur place.

 

Malheureusement, le patron n'est pas sympathique du tout. A croire vraiment qu'il n'a pas besoin de gagner sa vie.

Donc, nous arrivons vers 19H30. Quelques personnes sont au bar et cela rigole bien. Sans doute des habitués.

Je dis que nous venons pour dîner, et je précise pour manger des pizzas. Le jeune qui travaille là dit : « Ah ! Désolé, je ne fais pas de pizzas !!! ».

Mon regard s'arrête alors sur les quatre boites de pizzas empilées les unes sur les autres sur le comptoir du bar. Suivant mon regard il ajoute : « Ah oui mais là, je les ai faites à titre exceptionnel ! »

Pourtant, le restaurant est ouvert et sur le mur est affichée la carte avec une quinzaine de pizzas.

Il nous propose alors la carte avec les différents menus, mais nous partons sans donner suite sous les ricanements du patron et des clients qui n'ont rien manqué à la scène.

Je suis très mal à l'aise. Je n'aime pas cet endroit et je n'aime pas ce patron. Je ressens des ondes très négatives.

Je n'en dors pas de la nuit.


Jeudi 16 avril 2009


J'apprends par Etienne, que le jeune serveur qui préparait les boissons au bar du restaurant et dont nous avions fait la connaissance au début de notre séjour ici, est parti.

Il s'appelait Damien et il était très sympa, lui.

Et pourtant, il m'avait dit qu'il était là jusqu'au mois de septembre et qu'il faisait toute la saison .

A mon avis il s'est passé quelque chose entre lui et le grand couill.....et l'autre freluquet, celui qui ne fait pas les pizzas !!

Et ce matin, les gendarmes étaient là....

Quand je vous dis qu'hier je ressentais des ondes très négatives.

En début d'après-midi, je vais nager une petite heure avec mes garçons. Puis, joaquim nous propose de nous emmener jusqu'à un belvédère d'où nous avons une vue magnifique sur Ollières et sur la vallée de l'Eyrieux.

Et c'est vrai que c'est magnifique. Je reste bien vingt minutes à admirer la vue et à prendre des photos ce qui énerve mes fils qui remontent dans la voiture pour nous attendre. Avant de rentrer, Joaquim nous emmène jusqu'à Saint Maurice en Chalencon d'où nous pouvons voir le sommet du Mont Mézenc (1753 mètres) enneigé. Nous nous arrêtons au retour à Saint Michel de Chabrillanoux pour admirer une belle fontaine et surtout un acacia de plus de 400 ans. Sans doute le plus vieux de France.



Vallée de l'Eyrieux


 

Fontaine à Saint Michel de Chabrillanoux

 


 Acacia de plus de 400 ans.

 

Vendredi 17 avril 2009

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de mon petit Victor qui a 11 ans.

Joyeux anniversaire mon trésor.

 

Aujourd'hui, c'est également jour de retour vers Nancy.

Moi, toujours très organisée, suis levée la première. Je décide d'aller une dernière fois profiter de la piscine. Je suis seule. Je peux nager tout à mon aise. Quatre-vingts largeurs de bassin et deux séances de jacuzzi.
Retour au chalet à 10H30. Je suis en pleine forme et commence à faire le rangement, les valises, le nettoyage.
Quand à 14H00, une responsable vient faire l'état des lieux, je vous prie de croire que tout est nickel. Je récupère donc ma caution de 200 euros. 
Départ du domaine à 14H20.
Quelques embouteillages sur la route du côté de Valence et bien entendu à Lyon.
Arrivons à la maison vers 21H00.

Au revoir l'Ardèche mais pas adieux. Nous y retournerons en Avril prochain.
Joaquim a déjà fait des plans pour emporter la prochaine fois son vélo de course.

 

Les Ollières sur Eyrieux

Publié dans Vacances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article